Naruto Shinobi History

Forum qui vient d'ouvrir ses portes ! Venez Nombreux ^^ Et Surtout Bon Jeu !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'Aveugle aux Katanas se présente

Aller en bas 
AuteurMessage
Anima Hitokage
Déserteur de rang S
Déserteur de rang S
Anima Hitokage

Messages : 21
Date d'inscription : 24/08/2009

Fiche Ninja
Inventaire:
Expériences:
L'Aveugle aux Katanas se présente Left_bar_bleue0/0L'Aveugle aux Katanas se présente Empty_bar_bleue  (0/0)

L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitimeLun 24 Aoû - 19:14

Vous
Prénom : Rémi
Age : 14
Comment avez-vous trouvé le forum ? Via Shisui Uchiwa
Y a-t-il des choses a changer ? Tout! Euh... Oubliez...

Votre personnage
Nom : Hitokage (L'ombre d'une personne, autrement dit l'âme)
Prénom : Anima, surnommé aussi l'« Aveugle au Katana »
Age : 27 longues années

Village Natal: Kiri
Village Désirer: Déserteur

Description Mental :
L'aveugle au katana a tout d'abord un caractère bien trempé, et il est d'autant plus troublant que n'ayant pas de vue, on ne peut lire ses émotions sur son visage. Émotions qui, d'ailleurs, sont bien difficiles à éprouver du point de vue d'Anima. Contrairement à l'expression « l'habit ne fait pas le moine », l'âme du Kendoka est aussi noire que ses habits. Il n'a aucune croyance personnelle, ou plutôt il ne croit pas à ce que l'on pourrait attendre de lui. Si ses attaques sont plus sanguinaires qu'autre chose, la Nature à une grande place dans le monde à ses yeux. On comprend alors sa phrase qu'il répète souvent avant d'assener le coup final qui est: « Retour à la terre dont tu es sortis ».

Parlons plus précisément de cette fameuse « croyance ». Elle lui est plutôt particulière, si on peut dire, car il y a une grande différence entre l'agriculteur qui « vénère » la terre dont il a besoin pour vivre, qui l'utilise, avec l'Aveugle au Katana, à qui, pour lui, l'arbre et l'homme n'est pas différent. Chacun à sa défense, le tronc de l'arbre pour la résistance physique de l'Homme. Chacun son sang, sa sève. Chacun sa tête, point toujours peu résistance. Regarder un arbre, prenez les branches les plus hautes. Ce sont les plus fines. Tous ces points, selon Anima, revient à dire que la Nature elle-même est un parti animal, au même titre que l'Humain.

Pour continuer, il est souvent dans la lune, et entend au lieu d'écouter. Il ne ressent nullement le besoin d'être avec la civilisation, qui représente a ses yeux, sauf exception, une menace grandissante pour la Nature en quoi il croit tant. Pour lui, chaque village doit être « ramener à la terre » avec les les arbres coupés pour l'Humain repousse. Un point de haine qu'il n'a pas pour l'Akatsuki, et les Déserteur en général, car, eux, se servent de la nature comme camouflage, comme cachette ou comme ce qu'ils veulent, sans que très rarement l'abimer. Bref, vous comprenez déjà, si ce n'est déjà fait, qu'Anima a un esprit réellement dérangé...

Et à côté de cela, si il faut préciser que sa folie ne s'arrête pas la, il est un grand fan d'hémoglobine. Sur ses lèvres généralement inexpressives, on peut, parfois, arriver à lire son sourire carnassier lors d'un jaillissement de sang. Généralement, ce sourire est une des dernières choses qu'on peut voir...

Comme peut aussi le faire penser ses vêtement, il est très timide; non non, ce n'est pas une blague. Effectivement, il ne parle que très peu, et avec quelques personnes, il est du genre discret. Il n'apparait que très peu dans les conversations, qui généralement tourne autour d'une stratégie à plusieurs; sinon il n'en a que très peu, et il s'agit d'hostilité envers des ninjas qu'il croise; car mauvais stratège. Enfaite, la stratégie qu'il utilise le plus est simple: innover en combat selon ses possibilités. Il ne fait que très peu d'embuscade, sinon un piège de base Doton, affinité qu'il maitrise avec le Raiton, sachant qu'il caresse l'idée du Kinton, à l'instar de son Katana qui représente une part de lui-même, et une partie de son répertoire Jutsu.

Pour en finir avec le mentale particulier d'Anima, il sait s'affirmer en combat, malgré sa timidité en temps normale. Le sanguinaire, cruel et sadique aveugle et le discret, timide, respectueux de la Nature et ténébreux Anima... Deux personnalité différentes, et pourtant, ce dérangé est bel et bien un seul homme... Comme quoi, le hasard fait mal les choses...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Description Physique :
Son style ténébreux, renforcé par sa peau mat et ses cheveux d'un gris-blanc, est une part à elle seule du ténébreux et discret personnage qu'est l'Aveugle au Katana. Effectivement, elle fait paraître l'idée qu'il ne se livre pas, telle l'ombre que l'on n'attrape pas. Grand, d'une musculature plutôt acceptable, et de très peu de rondeurs, sont corps possède les qualités nécessaire pour ce que l'on nomme un corps beau. Alors, forcément, vu le mental détraqué qui l'accompagne, il est tout de suite moins séduisant. Et contrairement à beaucoup d'homme, il préfères gardé les cheveux légèrement longs, pour protection supplémentaire au cou, endroit si fragile que les hommes ne protègent généralement pas, avec leur cheveux courts. Ce détails peut rajouter une touche d'originalité au Shinobi, mais étant donné qu'il cache sa chevelure blanche par le capuchon déchiré d'une cape du même états, c'est un détail tout de suite moins visibles. Parlons de sa cape, tient. La couleur extérieur est le noir nuit, nuit dans laquelle Anima aime à ce camoufler. La couleur intérieur est légèrement plus rougeâtre, et les extrémités de cette cape en lambeaux le sont encore plus. Elle tient au niveau des épaules, où se trouve deux épaulettes en acier léger noir à motifs légèrement plus clairs, et donnant un aspect de relief.

Vient son torse, sur lequel se trouve une magnifique tunique de cuir de la même couleur noire que le reste de ses vêtements, ornés de motifs semblables à ceux de ses épaulettes. On peut discerner au niveau du milieu, sur toute la longueur du vêtement, une zone partant de la base du cou à son bas-ventre, en ligne droite, quelques boutons. Sa tunique, se termine en pointe à gauche et à droite des boutons. La forme remonte alors jusqu'aux aisselles pour finir parallèle au sol avant de relié les deux « pointes ». Sous cette tunique se trouve un haut extrêmement moulant, bien qu'il ne gêne aucunement les mouvements grâce à son élasticité, qui le recouvre du cou à la ceinture, jusqu'au poignet. A ses derniers se trouve deux gants, noire, évidemment, sanglés à ses bras par des sangles en cuir. Ses poignet sont recouverts de protection simples mais efficaces. Ensuite, sous la ceinture vient son pantalon, tout aussi moulant et élastique que le haut, laissant voir quelques muscles de ses cuisses et de ses mollets. Ses bottes, comme ses gants, sont sanglés aux membres concernés.

Toujours dans sa main, il y a sa fameuse Chimeiteki. Chimeiteki, la Mortelle, la Fatale... Le Katana, d'une forme un peu spéciale, est l'arme favorite de l'aveugle. La lame est plus droite que celle d'un Katana normal, et forme une pointe parfaite. Mais la poignet est tout aussi particulière. Sa forme représente à peu prêt la moitié d'une Arc long. Le bout, légèrement courbé par rapport au reste, est relié à la garde de l'arme. La main d'Anima se trouve dans la dernière partie de la poigne, elle même séparée en trois partie, en incluant la Tsuba. La dernière, celle où ce trouve la courbe, la seconde, d'une demi-douzaine de centimètres, et la troisième, la Tsuba en elle-même. Quelques piques stylisées, tourné vers l'intérieur de la garde, forme une sorte d'aile de chauve souris. Généralement, il la prend dans sa main gauche, car gaucher. Il possède une deuxième arme, exactement identique jusqu'au nom, cinglé au niveau de sa hanche, à sa gauche. Le fourreau vide du Chimeiteki qui se trouve à droite n'est là que pour ranger sa lame si cela s'avère obligatoire, sinon, il garde son arme dans sa main gauche. Une troisième Chimeiteki se cache dans son dos, sanglé de façon qu'elle ne soit pas visible avec sa cape. Faut-il préciser que toutes trois sont parfaitement aiguisées, entretenues, graissées et tout aussi résistantes que les Katanas normaux.

Comme vous vous en doutez suites aux répétitions du termes, oui, Anima est bel et bien aveugle. Alors, comment fait-il, me dites-vous? Et bien... Son oreille, son ouïe. Oui, vous avez bien comprit. Ses oreilles lui servent de radars. Si l'œil est plus rapide, l'oreille permet d'avoir un champs de "vision" sur 360°. En effet, chaque son qu'il produit, où que les autres produisent, ils y a une multitude de rebondissements. Et Anima repère son environnements ainsi...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Histoire :
Kiri, village de la brume. Un village réputé pour être l'un, voir le, plus sanglant de l'histoire Shinobi. Voilà où est né le démon d'aujourd'hui, vingt sept ans et neuf mois auparavant. L'enfant était né dans la maison des Hitokage. C'était un magnifique enfant. Sa peau était mate et douce, vraiment magnifique. Ses beaux cheveux, d'un blanc, à l'époque, immaculé. Et pourtant... Et pourtant, ces yeux étaient vides. Lui ne comprenait pas les larmes venant de sa mère, lorsqu'elle le comprit. Il ne comprenait pas pourquoi son père ne le traitait qu'avec une certaine froideur. Il était si fragile, si jeune à l'époque. Si le lien du sang les unissait, il s'agissait bien du seul lien entre Anima et ses parents. Des parents dont il n'avait jamais pu voir les yeux... Son père était surement le pire parmi toutes les personnes qui le regardaient gauchement. Si sa mère ne faisait qu'éviter ce garçon, qui était la honte de sa famille de par sa cécité, son père, lui, ne faisait rien pour lui, sans rien faire d'autre que le regarder se débrouiller dans le noir permanent dans lequel le jeune aveugle vivait. Peut être était-ce à ce moment que son esprit commençait à mal tourné, peut être pas, du moins, rien n'y faisait: il se faisait maltraité. Somme toute, il vécut ainsi ses quatre premières années. Haït par sa propre famille, puis par son entourage... Et en fin de compte, il n'avait plus personne. Puis, peu avant ses cinq ans, son frère vint au jour. L'aveugle commençait à analyser son monde via son oreille, forcément plus fine que la normale de par sa cécité. Un frère...

Son frère, Giru, aimé de tous, chéri... Un frère contre qui Anima nourrissait déjà de la haine. Cette haine qu'engendre la jalousie. La jalousie engendré par la tendresse qu'Anima n'aura jamais, et dont Giru à profiter. Enfin, il faut avouer que ce point là n'était pas réellement négatif quand il se voit, aujourd'hui. Pourquoi? Car il à pu se forger son propre caractère, ses propres idées... Et sa propre force mentale, celle de ne jamais fléchir. Son père, bien qu'il le haïssait, ne devais pas refuser son devoir. Il forgea l'épée des hommes du clan Hitokage, comme le veut la coutume, pour la cinquième année d'Anima. La fameuse Chimeiteki. L'arme du clan. Son père possédait la même, son frère possédera aussi cette lame à ses cinq ans. Tout de suite, Anima devint plus violent. Non, extrêmement violent. Dès que la lame fut en sa possession, nombre de fugues, d'entrainements nocturnes... Il faisait tous pour être puissant. Assez puissant pour avoir le respect, ou la crainte, de ses parents, de son entourage... Et surtout de son père. Ce père qu'il détestait plus que tout. Vous vous en doutez, le chef de famille se doutait bien de ce qu'Anima voulait. Aussi, il se mis à le surveiller... Et à lui pourrir la vie autant qu'il le pouvait. Jusqu'à ces onze ans, sa vie se résumait à éviter son père. Puis, Chimeiteki en main, son frère commença à le suivre pour s'entrainer. Comme un chien, il suivait son frère, tandis que l'aveugle préparait sournoisement le prochain coup contre son père.

Il jura la perte de son père, oui. L'enfant, aussi beau soit-il, était déjà pervertit, malsain. Son frère, qui prenait très lentement conscience des faits à cause de sa bêtise, commençait lui aussi à l'éviter. Tant mieux. Son entrainement pouvait enfin devenir sérieux. Les gamins, qui autrefois le trainaient dans la boue, devenaient ses cibles favorites. Pendant quelques mois, il ne faisait plus que du Kendo. L'école ninja, il s'en fichais royalement. Ses notes lui suffiraient largement sans pour autant réviser. Pour tout dire, l'examen de sélection fut pour lui une partie de plaisir. Une fois Gennin, il entra comme prévue dans une équipe. Deux jours plus tard, son frère et son père périrent. Ce fut inexplicable pour tout le quartier. Pour tous... Sauf pour Anima. Lui savait. Il avait bien pris le temps de les tuer, de les faire souffrir... Il les avait torturer jusqu'à la mort, et il s'en réjouissait. Les deux Katana des défunts lui revinrent. Peu à peu, son esprit détraqué devenait de plus en plus flagrant. Et à peine avait-il sa treizième année, après l'examen Chunnin que son équipe avait brillamment réussi, son Senseï lui demanda de le suivre. Bien évidemment, il refusa. Rebelle, il ne répondit pas une seule fois à son maitre. Puis, il eu recourt à la force pour qu'Anima vienne. Une force inutile. Le corps fut retrouvé le lendemain matin, à l'aube,. Le corps du Sensei était transpercé de toutes parts. On soupçonnait déjà l'Aveugle au départ, mais là, les doutes étaient fondés. Cependant, il était déjà partie. Officiellement, Anima, treize ans, était un déserteur de Kiri Gakure no Satô.
Certes, au début, on l'imaginait rapidement en train de mourir de faim ou de soif, ou de mourir tout simplement. Mais non. Anima survivait. Son ouïe si fine lui remplaçait déjà presque totalement ses yeux, et au fil du temps, ce fut presque plus efficace, malgré un léger temps de retard par rapport à la vue. Quelques vols à l'étalage, un meurtre sur un Oi-nins de Kiri... La réputation de l'Aveugle aux Katanas reprit peu à peu de l'ampleur, mais jamais pour des faits extrêmement grave. Il lui suffisait de vivre simplement. Mais toujours est-il que sa signature se retrouvait sur de plus en plus de cadavres. Puis, un jour, plus rien.

Mort accidentelle? Non. Son corps aurait été retrouvé. Alors pourquoi l'Aveugle, âgé en ce jour de dix neuf ans, ne faisait soudainement plus rien? Avait-il simplement trouvé un havre de paix? Ce genre de question tournèrent quelques temps, quelques rumeurs couraient, mais rien de concluant. Anima avait bel et bien disparut, et ce fit oublier quelques années, quatre pour être exact. Puis, peu avant ses vingt quatre années de noir complet, le mal reprit. On ne sait pas réellement ce qui lui à prit. La majorité supposèrent un entrainement, ce qui au fond n'était pas si faux que ça. Cela dit, son trajet l'approcha de Konoha, puis vagua jusqu'à Iwa, Kumo... Le Nuke-nin vivait comme avant. Vivre, tuer, survivre...


Code de réglement n°1: Neji Tout(e?) Puissant(e?)
Code de réglement n°2: Neji je t'admire (Euh... Problème!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shisui Uchiwa
Fondateur/Chef de la Racine
Fondateur/Chef de la Racine
Shisui Uchiwa

Messages : 142
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 27

Fiche Ninja
Inventaire:
Expériences:
L'Aveugle aux Katanas se présente Left_bar_bleue0/0L'Aveugle aux Katanas se présente Empty_bar_bleue  (0/0)

L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: Re: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitimeMar 25 Aoû - 19:56

Valider !

Test RP : Raconte nous t'as désertion de Kiri ^^

_________________
"Hais moi, déteste moi ... mais survie !"

L'Aveugle aux Katanas se présente 161749Shisui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-history.forumactif.org
Anima Hitokage
Déserteur de rang S
Déserteur de rang S
Anima Hitokage

Messages : 21
Date d'inscription : 24/08/2009

Fiche Ninja
Inventaire:
Expériences:
L'Aveugle aux Katanas se présente Left_bar_bleue0/0L'Aveugle aux Katanas se présente Empty_bar_bleue  (0/0)

L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: Re: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitimeMar 25 Aoû - 21:28

Légende

"Rouge" Parole d'Anima
"Vert" Parole du père
"Bleu" Parole d'Ikaru
*Orange* Pensées d'Anima

J'avais mon grade de Gennin. Enfin, mon plan allait commencer. Enfin, j'allai faire payer à mon crétin de frère, et à ce père indigne. Enfin, j'allai m'en débarrasser. Cependant, je devais encore attendre. Mon grade venait de m'être attribuer, et demain, je devrai passer l'épreuve pro-sélective. Ensuite, ils mourront... Enfin... Le lendemain, dès l'aube, je me présenterai au point de rendez-vous. Senseï Ikaru nous attendait déjà. Nihida, le jeune de l'équipe, était aussi présent. Ne manquait plus que Kaoki, celle au Genjutsu. En l'attendant, je grommelai quelques mots incompréhensives. Ikaru me regarda avec son air de supériorité habituelle, ce que je pouvais « voir » bien facilement. Enfin, elle arriva. Ce n'est pas trop tôt! L'épreuve commençait. En ce qui me concernait je n'avais guère l'intention de supporter les deux autres. Lui prendre une clochette s'avéra très facile, en fait. Maniant le Katana avec une grande facilité, je ne le craignait pas. Non, pas le moins du monde...

La journée qui s'en suivirent nous fut donné par Ikaru afin de mieux nous connaître. Je ne perdis pas un seul instant, je rentrai dans la petite battisse familiale. Une erreur, peut être. Ce point déplaisait grandement à cet incapable d'Ikaru. Je préparait le raid nocturne, mais Monsieur le Senseï rappliqua. Il me demanda de revenir dans l'immédiat. Rebelle, je ne lui céda qu'après une suite d'ordres. Attiser la haines des autres était devenu un jeu. Un jeu auquel je prenais énormément de plaisir...

Je revins qu'une heure plus tard. J'ai pu m'en tirer plutôt facilement. Mon Senseï m'avait « demandé » de me présenter. Qu'ai-je dit? :
« Anima Hitokage, je hais tout, je n'aime rien, je veux rentrer chez moi, et je n'ai rien à faire ici, je me permets de disposer, au revoir. »

La lune était déjà haute dans le ciel. Mes vêtements noirs m'empêchaient d'être clairement vue. Chance pour moi, les yeux des autres ne leur permets pas de voir dans la nuit totale. Mon oreille, elle, me le permet toujours. Un léger sourire effleura mes lèvres. Mon arme était tiré. Je savais devoir déserté Kiri dans peu de temps, mais si les Kiriens s'avéraient assez bête, un bon laps de temps, pouvant s'étaler sur plus d'une année, me serait offert. Chimeiteki était tiré dans le noir de la chambre de mon frère. Je lui tranchai pour commencer les deux bras, le premier le fit entrer dans l'inconscience. Je plaçai dans la bouche de Giru une boule de laine pour étouffer ses cris. Je le tirai dans la salle à manger, avant de l'attacher au mur à l'aide de Kunais dans la paroi. Pour mon père... Je lui enfonçais aussi un vieux chiffon dans la bouche, mais son supplice serait... Pire encore... Je l'attacha prêt de mon frère, à la limite de la mort avec tout ce sang perdu. Chimeiteki en main, je cisailla pour commencer les deux pieds de mon frère, doucement... Ses cris aigus me fatiguant, j'en terminai plus vite avec son cas. Sa gorge fut tranché dans une effluve sanguinaire. Je me tournai vers mon père, un sourire réjouie sur mes lèvres. J'annonçai:


« Ne t'inquiète pas, il est retourné à la Terre, celle dont il est venu. Toi, tu vas le rejoindre. Mais doucement. Je ne veux pas que ta mort soit rapide. Après tout, ma jeunesse fut une mort si longue que ce ne serait pas égale, tu ne penses pas? Allez, commençons... »

Je lui découpa d'un coup sa main droite, puis la gauche. Dans un éclat de rire silencieux. Je retournai dans la chambre de mon « très regretté » de frère. Je saisis sa Chimeiteki, dans son fourreau, pour continuer le travail. Mon père avait les yeux river sur moi, je le savais. Deux lames en main, de la folie, je passai à la démence absolue. La dernière phrase que j'entendis, quand mon père parvint à s'arracher le chiffon de sa bouche fut:


« Mon fils... Tu es fou... Monstre... »


Juste après, je fis tourner les lames simultanément, avant de trancher le chef de famille des Hitokage en rondelles... Dans le sens propre du termes... Ma mère aura la vie sauve, il fallait que le doute plane. Et je n'avais pas réellement de raisons de la tuer, elle... Enfin, nous mourront tous un jour, son heure viendra, à elle aussi...

Le lendemain, multiples enquêtes eurent tôt fait de commencer. Mon air neutre ne me quittait pas,sinon une once de tristesse... Le spectacle fut si vite fini, il faut dire... Mais dès lors, mon Senseï, dont la haine qu'il nourrissait envers moi était bien connu, posa des soupçons sur moi.
*Enfin un qui n'est pas trop bête*, songeai-je. Le lendemain, les missions commencèrent, et l'histoire, bien qu'elle restait dans les mémoires, disparaissait peu à peu des actualités. Le crime sauvage fut mis de côté, tous avait abandonné. Et ceux, pendant une vingtaine de mois, la vie continua. Vingt mois où je n'avais pas vraiment à m'en faire. Ma vie resterait à Kiri encore un petit moment. Je savais devoir la quitter un jour. J'étais un réel psychopathe. Je le savais, et le vivais plutôt bien. Puis...

L'examen Chunnin. L'équipe le passa facilement, mais ce minable de Nihida fut écrasé. Je m'étais moi-même chargé de lui à la dernière épreuve, le tournoi. Son niveau était tout simplement risible. Cependant, j'ai bien pris garde de ne pas trop sérieusement le blessé. Sans quoi, je fis bonne figure, ainsi je pris possession du grade de Chunnin. Dès que mon équipe sortit de l'arène, nous nous séparâmes. Ikaru me rattrapa ensuite.


« Sensei?

-Suis moi, je dois te mener au Mizukage. Immédiatement, et ne discute pas...


-Et si je refuses?

-Ne joue pas à ce jeu avec moi, tu vas perdre. En tout cas, tu ne fais que retarder l'inévitable...


-L'inévitable? C'est intéressant... Ainsi donc, les incapables de Kiri ont enfin compris que j'avais tué mon père et mon frère? Ce n'est pas trop tôt... je n'ai donc plus de raison de retarder mon départ de ce village. Cependant, je n'aimerais pas laisser de témoin. Chance, il fait noir, il me sera aisé de quitter discrètement le village. Quant à toi... Tu es déjà mort...

-Meurs! »
Sur cette dernière parole, mon Senseï joignit ses mains, pour son minable Suiton.

Mon Doton est plus fort que son ninjutsu. Quant à moi, je posai mes mains au sol. Dans un craquement sourd mais puissant, j'arrachai une motte de terre... Vraiment énorme...


« Alors, Ikaru? Tu as peur de cette terre? Allons... Tu es Jonnin, je ne suis qu'un faible Chunnin, qui plus est aveugle! Ha ha ha! Retourne à la terre dont tu viens! Doton, Doryuu Dango! »

L'attaque le frappa de plein fouet, alors qu'il préparait je ne sais quelle attaque de son faible répertoire. Projeter à terre, immobiliser, je m'approchai de lui, mes deux Chimeiteki en mains. Il tremblait... Je l'entendais. Puis, d'un coup, sans prévenir. Je transperça le corps d'Ikaru. Une centaine de trous s'étendait sur tout son corps. *Voila qui est fait*, pensai-je.

Je m'éloignas de ce corps et de la flaque de liquide rouge et chaud qui s'étendait autour de lui. Je rengaina l'une de mes Chimeiteki, en gardant la seconde dans le creux de ma main gauche. Je recouvris mon visage du voile noire de ma cape. La muraille se trouvait dans cette direction. Je n'avais qu'à la franchir, puis à m'éloigner tranquillement de ce visage. Le temps qu'ils se lancent à ma poursuite... Je serais déjà loin...

Je passai la muraille, avec une facilité étonnante. les gardes de nuit étaient-ils si peu efficaces? Visiblement... Enfin, de quoi pouvais-je me plaindre? leur incompétence me fut plutôt utile, dans les faits... Bon, passons. Premièrement, je dois sortir de la zone Kirienne rapidement, en direction de l'Est il me semble. Dans six bonnes heures environs, je devrais être arriver sur les rives proches du Pays du Feu. Konoha n'ayant pas d'influence direct sur la côte, je devrais m'en sortir. Tout sera de trouver un passeur. Tant que je n'ai rien pour sortir de l'archipel Kirien, je suis en danger potentiel...

Comme il l'avait prévue, c'était à nuit noire qu'il arriva vers les côtes du Pays du Brouillard. Une multitudes de petites huttes se dressaient. Il devrait bien y avoir une embarcation, quelques parts... L'emprunter suffira... Avec de la chance, son possesseur légitime la retrouvera... Enfin, chacun ses problèmes, comme on dit. on survit comme on peut...

La traversé n'apporta que très peu de problèmes, en faite. Les rives, l'une comme l'autre, n'avait aucune protection particulière contre l'amarrage clandestin. Enfin, il me fallait trouver une auberge où finir la nuit commencée. Il devait être trois heures du matin... Autant abandonner cette idée, aucune chance de trouver un endroit où dormir à l'abri de la rosée... Un arbre me suffira... Après tout, combien de fois l'ai-je déjà fait? Ensuite... Je serais libre... Enfin libre... J'inspirai une bouffé d'air frais, puis commença à marcher à la recherche d'un petit endroit où dormir, l'oreille attentive...

_________________
L'Aveugle aux Katanas se présente 407478Anima_Simple

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anima Hitokage
Déserteur de rang S
Déserteur de rang S
Anima Hitokage

Messages : 21
Date d'inscription : 24/08/2009

Fiche Ninja
Inventaire:
Expériences:
L'Aveugle aux Katanas se présente Left_bar_bleue0/0L'Aveugle aux Katanas se présente Empty_bar_bleue  (0/0)

L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: Re: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitimeSam 29 Aoû - 15:46

UP!

_________________
L'Aveugle aux Katanas se présente 407478Anima_Simple

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anima Hitokage
Déserteur de rang S
Déserteur de rang S
Anima Hitokage

Messages : 21
Date d'inscription : 24/08/2009

Fiche Ninja
Inventaire:
Expériences:
L'Aveugle aux Katanas se présente Left_bar_bleue0/0L'Aveugle aux Katanas se présente Empty_bar_bleue  (0/0)

L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: Re: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 11:11

Up.

_________________
L'Aveugle aux Katanas se présente 407478Anima_Simple

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shisui Uchiwa
Fondateur/Chef de la Racine
Fondateur/Chef de la Racine
Shisui Uchiwa

Messages : 142
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 27

Fiche Ninja
Inventaire:
Expériences:
L'Aveugle aux Katanas se présente Left_bar_bleue0/0L'Aveugle aux Katanas se présente Empty_bar_bleue  (0/0)

L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: Re: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 15:15

^^ Valider !

_________________
"Hais moi, déteste moi ... mais survie !"

L'Aveugle aux Katanas se présente 161749Shisui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-history.forumactif.org
Contenu sponsorisé




L'Aveugle aux Katanas se présente Empty
MessageSujet: Re: L'Aveugle aux Katanas se présente   L'Aveugle aux Katanas se présente I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Aveugle aux Katanas se présente
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» Caniche moyen et aveugle env. 8 ans ( frelinghien 59)
» MON AMOUR DE CANICHE DEVIENT AVEUGLE
» L'Uruguay présente ses excuses au peuple haïtien
» LUTTI caniche femelle aveugle 14 ans (Paris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shinobi History :: .:: Avant RP ::. :: Présentation :: Présentation validé-
Sauter vers: